Mon (ego)trip Laotien

Le trip laotien a duré 18 jours exactement et ce fut ma première expérience en Asie du Sud Est donc autant dire que les sensations et les découvertes ont été décuplé.

L’idée de ce trip était de découvrir un pays qui ne résonnait que par son nom. Une introduction douce à une aventure asiatique effrénée qui va durer quelques années.
Première respiration de chaleur, premier coup de soleil, premier contact avec les sourires distribués généreusement et première fois que je confrontais mes idées reçues avec le terrain.


Nous partîmes à 2 et nous arrivâmes … à 2 également (je travaille mon style), dans un binôme de choc déjà bien rodé aux aventures du monde.

Je vous laisse découvrir la carte du périple¹ :


Comment vous expliquer le Laos ?    Par quoi commencer ?

Déjà, partons de l’idée qu’un voyage est une expérience très personnelle donc relativisons… Je vous fais part d’un avis et pour ne pas submerger ma page d’informations, je ne vais pas donner des noms de restaurants, des guesthouses etc. car ce qui est vrai aujourd’hui, ne le sera peut être plus demain.
Par exemple:  c’est pas parce que j’ai adoré prendre une douche froide (malgré moi) dans une chambre où la clim ne marchait plus, que mon voisin, dans cette même guesthouse, ne disposait pas d’un thermostat à eau et d’une climatisation puissante.

Tout est relatif, même le nombre de morceaux de piments dans les assiettes.

Et puis on fera un état des lieux des sites, des blogs et des applications qui pourront faire ça beaucoup mieux que moi. Bon après, on est pas à l’abris d’un petit coup de coeur par-ici et une petit pique par-là, mais restons cordiaux.

Résumé des étapes de notre voyage en quelques mots :

 Vientiane,

Vientiane est une capitale plutôt calme où tout (ou presque) peut se faire à pied. On y trouve énormément de bâtiments administratifs, quelques temples assez charmants et une vie nocturne surtout ciblée le long du Mékong (où le tourisme s’est développé).

Honnêtement, je pense que 3-4 jours suffisent pour en faire le tour, c’est surtout un lieu d’arrivée et de départ via son aéroport et sa proximité avec la Thaïlande de l’autre côté du pont. C’est très bien pour un moment détente, un peu tranquille.

Le Loop de Thakhek,

Là c’est l’aventure …                                                                                           La ville de Thakhek n’est pas une ville très intéressante en soit, mais elle est au cœur d’une région assez incroyable.

En louant un scooter, on peut partir pour 3-4 jours pour faire une boucle qui fait 400-500 kilomètres dans des paysages somptueux et avec des arrêts “activités” qui sont vraiment intéressants. Gros coup de coeur du séjour Laotien dans la catégorie “aventure ».

Thalang, le refuge des loopers,

Petit village assez pittoresque où se retrouvent les aventuriers pour un coucher ou un lever de soleil au pied de leur guesthouse. Le cadre est assez surprenant car on se trouve à traverser une forêt d’arbres morts qui ont les pieds dans l’eau (dû à la construction d’un énorme barrage). La route est magnifique sur des dizaines de kilomètres.

De Thalang à Konglor se trouve un pèlerinage de touriste autour des Cool springs, un spot édénique où l’on peut se baigner dans une eau fraîche aux pieds des montagnes.

Konglor et sa Konglor cave,

C’est certainement le point central du loop, déjà pour les paysages traversés pour y parvenir mais aussi pour la visite de la grotte qui se fait en partie en pirogue avec des frontales et qui offre une petite visite à pied avant de ressortir de l’autre côtés de la montagne.

Nahin,

Rien de très remarquables mais pour finir le Loop on passe par une zone de montagnes avant de retrouver une route de grosse circulation. On y trouve quelques points de vue sympas.

Vang Vieng,

Vang Vieng, une ville dont la réputation est de mèche avec sa surexploitation touristique.  Vivante certes, dans un cadre de carte postale, mais considérée comme la ville des excès au Laos.

Si vous avez envie d’un cadre festif, ambiance “tyrolienne et quad” , vous poser sur des bouées géantes et vous baigner dans des mini lagoon, alors ce lieu est parfait, pour les autres, 3 jours c’est bien et je vous conseille de continuer la lecture.

Luang Prabang,

Luang Prabang, c’est certainement la ville phare du Laos où la tranquillité et la douceur de vivre se mélangent avec le dynamisme et un développement “durable” (ville classée à l’UNESCO). Très prisée des touristes, elle reste quand même vivante et authentique si l’on s’aventure dans certains quartiers.                                                      Beaucoup de restaurants et de guesthouses, un night bazar interminable… Une sorte de refuge coupé du monde avec comme centre de vie le Mékong. 

Il est facile d’y rester 6-10 jours surtout qu’il y a quelques sorties à faire dans le coin (coup de cœur catégorie « nature » pour les Kuang Si waterfalls). En tout cas, c’est un passage obligé si l’on va au Laos.

Pak Beng,

Pak Beng, ville qui se situe sur le Mékong où se croisent le temps d’une soirée ou d’une journée ceux qui arrivent au Laos par bateaux et ceux qui quittent le Laos. Ville dortoir étalée le long d’une route qui vit au rythme des flots des touristes de passages.

Pas besoin de s’éterniser, mais l’aventure en bateau qui nous y amène est vraiment à faire si on a un peu de temps.

Houei Sai,

Houei Sai est une ville frontière avec la Thaïlande, c’est déjà une autre énergie. Tout en longueur le long du Mékong, on y trouve beaucoup de backpackers en transit. Assez calme, cette ville profite de sa proximité thaïlandaise pour se développer, à sa façon.

Et c’est de cette ville que le trip Laotien s’est terminé, maintenant l’aventure se poursuit en Thaïlande, de l’autre côté du Mékong. Affaire à suivre… 


¹J’ai découvert qu’on pouvait faire des cartes assez facilement avec my maps de Google

2 pensées

  1. Les photos sonts magnifiques
    Moi qui a peur de tout led voyages
    A lire ce blog je partirait demain sans avoir peur un instant
    Cela me donne le gout d’aller vivre et découvrir par moi même
    Merci a toi de nous faire partager cette belle aventure
    Jacqueline

    J'aime

    1. Merci Jacqueline,
      Tu sais, souvent on se rend compte que le plus gros obstacle pour faire les choses c’est nous-même !
      Moi aussi j’avais peur de partir et maintenant je n’ai plus l’intention de revenir. 😛
      Pourquoi ne pas envisager des vacances en Asie avec Jacques ? Il y a des endroits magnifiques et très facile à vivre. 😉
      des bisous

      J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.