Bangkok

Ou autrement dit :


“ La ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du Dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, riche dans l’énorme Palais royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville offerte à Indra et construite par Vishnukarn”.

Bangkok et sa folie, sa grandeur.

C’est comme se sentir enfant dans une forêt d’immeubles. 19 millions d’habitants si l’on considère son aire urbaine et 7762 km² de superficie, ça multiplie les raisons de se perdre. Sachant que c’est la 2e ville au monde la plus embouteillée derrière l’indétrônable Mexico (qui détient aussi pas mal de joyeux records comme celui-ci), on en vient à remplir son smartphone de Podcasts pour lancer une expédition dans le down-town si l’on vit aux frontières de la ville (comme nous l’avons fait pendant 1 mois).

Que peut on trouver de beau à Bangkok, cette capitale si polluée et surchargée ?

Et bien tout pour être honnête. Peut-être même un peu trop de tout… Je m’explique.
Bangkok, c’est une sorte de condensé intense, c’est comme décider de visiter un pays en quelques jours, c’est très compliqué.


Il y a ce côté hyper urbanisé tout en hauteur qui plonge directement dans des quartiers historiques et d’autres presque coupés du monde (île des potiers de Ko Kret) où l’on peut se retrouver seul au milieu de la nature.

Une autre particularité, c’est que cette ville n’attend personne pour exister. De jour comme de nuit, du Nord au Sud, elle avale des flux d’humains par ses aéroports pour en expirer d’autres.
Elle ne dort jamais et importe et exporte tout ce qu’elle trouve : humains, marchandises, pollutions… Tout y passe.
Ville qui s’est développée tout en bordel, sans plan d’urbanisme, en bétonnant ses canaux (Khlong) pour en faire ses artères de circulations principaux si bien qu’elle se retrouve comme Venise, à s’enfoncer de quelques centimètres par an. 
Mais cette ville est tellement gourmande qu’on apprend à partager son appétit avec elle. 

Avoir de l’appétit à Bangkok justement, c’est une exploration des papilles, notamment grâce aux croisements et aux différents métissages culinaires que l’on y trouve.
Traditionnellement, la nourriture thaïlandaise est déjà très riche malgré sa simplicité, que ce soit posé au coin d’une rue ou dans un restaurant, dans un marché ou un food-court improvisé, on y mange bien et pas cher.
Mais là aussi les rencontres et les métissages viennent modifier les règles de visites. Les quartiers chinois, indiens ou les concentrés touristiques proposent un brassage gustatif incroyable en diversité.

Alors oui, il fait (toujours) très chaud (Bangkok élue capitale la plus chaude au monde en 2018) et l’on y apprend vite à transpirer (tu sens ce tee-shirt qui colle aux sièges du bus là ?). 

On pourrait penser en me lisant que je suis amoureux de cette ville, mais en réalité pas tant que ça, je suis surtout curieux et j’y ai découvert des choses démesurées, mais j’y ai aussi vu une misère digne de faire craquer certaines ONG et une pollution telle que j’ai encore les poumons qui me font la gueule des semaines après.

D’une certaine manière, on est obligé au minimum « d’apprécier » Bangkok, car tout le monde peut trouver ce qu’il/elle y cherche, que ce soit pour les passionnés d’Histoire, ceux qui aiment l’Art, le shopping, le street-art, ou ceux qui aiment simplement les lieux vivants pour mangerfaire la fête, ou se balader, ceux qui aiment les photos ou se reposer. 


Donc dire que l’on n’a pas aimé Bangkok, cela veut aussi dire qu’on attendait quelque chose de cette ville que l’on n’a pas trouvé ou simplement peut-être mal cherché.
Il faut trouver son rythme, trouver sa façon de faire et ses objectifs et éviter le burn-out du voyage, car dans cette ville, c’est clairement possible.


Et vous savez quoi ? Vous ne pourrez de toute façon pas tout voir, donc calmez-vous, respirez et avant de vous lancer, pensez à vous renseigner sur ce que vous voulez voir absolument ! Tout n’est pas indispensable. 


5 lieux pour voir Bangkok sous plusieurs visages :

1/ Le marché flottant : Taling Chan floating market

Allez découvrir ce mini-marché flottant le matin et faire un tour sur les Khlongs avant que la foule se lève. C’est agréable et assez authentique et n’oubliez pas de manger sur place à midi, le marché regorge de supers opportunités. Pour les plus téméraires, il y a quelques bus locaux qui vont du centre-ville jusqu’au marché, pas besoin de vous ruiner en transport privé.
Avec un peu de chance vous aurez l’occasion de voir une momie de monk pailletée d’or dans un temple si vous faites un tour en bateau. WTF !

2/ Ko Kret

Une île de potier au nord de la ville. Prenez les bateaux publics du centre (agréable et pas cher), faites le tour à pieds (en quelques heures), vous allez découvrir la nature dans la ville. Pas de voitures, peu de gens et une ballade assez ressourçante en verdure.

3/ Chatuchak market

Qui est simplement le plus grand marché du monde avec 8 000 stands et des sections très marquées. C’est un peu déroutant et parfois malaisant (cf section de vente des animaux) mais si vous tournez de l’œil à la vue de certaines maltraitances, il y a un parc immense à côté où vous pourrez vous reposer et trouver des oiseaux en liberté. 🙂

Accessible par métro aérien = so easy

4/ Le Temple Arun (Wat Arun Ratchawararam)

Un endroit assez atypique dans son architecture de lieu de culte. Encore une fois accessible en bateau, pensez aussi à vous perdre dans le quartier autour, c’est une partie du vieux Bangkok un peu authentique et pas très touristique contrairement au temple qu’il abrite.

5 / IconSiam

Qu’on aime le luxe ou non, c’est toujours très intéressant à découvrir tellement ce lieu ne ressemble à rien d’autre. Il y a une terrasse qui permet de faire des photos de la ville assez sympas au dernier étage qui est particulièrement bien aménagé. Il y a des bateaux ferries qui vous font traverser gratuitement d’un côté à l’autre de la Chao Praya River.

La liste de lieux à voir peut être longue, mais les conseils de tourismes ne sont pas mon fort. Par contre si vous avez des questions ou si vous voulez avoir d’autres spots, n’hésitez pas à me le faire savoir. Je peux vous concocter des pépites list ! 😉

D’ici là, je vous souhaite un agréable voyage, tout en rêve ou en réalité.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.