Les 10 commandements du Digital Nomad :

Bienvenue à toi intrépide internaute !
Si tu es ici, face à ces quelques octets en bataille c’est que tu te poses des questions ou peut-être même que tu as des réponses… Qu’est-ce qu’un « Digital Nomad » ? On entend ce mot partout et pourtant on a toujours du mal à le définir, et même quand tu en fais partie, ça reste compliqué.

Judicieusement expliqué par une experte en la question (Isis des nouveaux travailleurs), les Digital Nomads ce sont :

“les travailleurs qui adoptent un mode de vie dans lequel ils voyagent fréquemment tout en travaillant à distance, grâce à un métier qui nécessite uniquement un ordinateur et une bonne connexion Wifi“

En réalité, c’est un peu comme être manager ou ingénieur, chercheurs, ou sportif ça veut dire beaucoup de choses mais c’est une grande famille en bazar.
C’est pourquoi si tu te retrouves dans ces 10 commandements, je pense que tu peux te tatouer D-N sur le bras ou directement au milieu du front si tu décides de passer ta vie en Inde.
Inspire un grand coup et quand tu es prêt(e) on y va :

Une table, une prise électrique, un soupçon d'internet et la magie peut commencer à opérer

1/ D’internet tu dépendras

Digital Nomad tu es, car sans internet tu te sens nu(e) !
Tu as besoin du grand magicien du web et parfois même tu refuses de partir dans de lointaines contrées, car tu sais que ta quête est vaine. Je sais que pour un séjour dans le Vercors, tu hésites encore.

2/ Les cafés sympas, tu capteras

Ta grande capacité toujours en alerte, est de savoir reconnaître un café qui t’offrira un nid avec une prise électrique contre des litres de boissons chaudes ! D’un coup d’œil, tu captes tout ce qu’il faut savoir : force du débit internet, emplacement des toilettes, canapé confortable ou siège avec dossier et parfois, quand tu es pris dans une folie analytique, tu commences à mesurer la hauteur sous plafond, le nombre de pépites dans ton cookie !! calmons-nous, un sourire, un petit café et c’est repartis.

3/ Ce que tu fais, tu expliqueras

 Tu te sens seul face à ce monde, car quand tu parles de ce que tu fais aux locaux lors de tes voyages, tu as du mal à l’expliquer :
“- mais alors tu travailles ici au Laos ?
– non pas vraiment, je travaille sur mon ordinateur du Laos mais pour la France
– Donc tu travailles au Laos ?
(tape sur le front et doigts qui glissent sur ton visage en mode j’y arriverai jamais)

4/ De ton hôtel, tu sortiras

En période de rush, tu te sens juger par les gens de ton hôtel, car tu n’es pas sorti de ta chambre de la journée. Mais n’oublie pas de t’aérer ami voyageur, va manger un petit met pimenté au coin de la rue pour respirer un grand coup et chantonne toi discrètement “j’adore tellement ma vie” en claquant des talons.

5/ Ton épargne temps, tu oublieras

Contrairement à la majorité de ton entourage, tu n’as pas de plans sur 10 ans ni un bel appartement dans une ville stylée avec un abonnement de sport à l’année. Toi c’est plutôt : “salut la famille, je rentre quelques semaines, est-ce que je peux venir vous voir ?… » petit(e) malin(e) ! En même temps, tu sais très bien que c’est chez mamie qu’il y a les meilleurs gâteaux et tu as raison.

6/ Ton sac à dos tu soigneras

Ta vie tient en quelques kilos (importants)… avec ton sac à dos, tu te sens comme un escargot, fier, fort… Mais dès que tu l’enlèves, dès qu’il met un peu de temps à arriver sur le tapis roulant de l’aéroport, tu as l’impression d’avoir perdu ta coquille et tu te sens nu(e) comme une limace. Pense également à dire à ton ordinateur que tu l’aimes tous les jours si tu ne veux pas qu’il te claque entre les doigts. #conseilavisé

7/ Des rencontres tu feras

La majorité de tes rencontres se croisent et se décroisent au gré de tes voyages et quand tu rentres dans ta bourgade racinaire, tu vois que le temps passe, même quand tu es absent(e). Des enfants grandissent partout parce qu’ils sont bien arrosés d’amour, les anniversaires sont toujours dans l’ordre croissant et quand tu regardes ton nouveau réseau, tu te dis que c’est quand même pratique d’avoir un ami dans chaque pays, mais qu’il manquera toujours quelqu’un à tes fêtes.

8/ Ton énergie, tu maîtriseras

 « La force est en toi », c’est un tigre qui te l’a dit quand tu étais petit(e) (tu te souviens de Frosties de Kellogg’s ?). Ta capacité à gérer ton temps et ton énergie tout en étant en mouvement demande une énergie profonde. Il n’y a pas de honte à faire une petite sieste de temps en temps, car être toujours en dehors de sa zone de confort demande des appuis solides ! Félicite-toi même quand tu passes ta soirée sur Netflix dans ta chambre d’hôtel.

9/ En vacance tu n’es pas !

Tout le monde va penser que tu es en vacances alors que tu es en voyage ! nuance.
Les gens se baseront sur les quelques photos que tu partageras avec eux : un beau coucher de soleil, quelques enfants du ghetto qui te sourient et ta dernière rando (pas peu fier(e)) où tu arrives au niveau des nuages sur les cimes d’un volcan en éruption. À partir de ça, tout le monde pensera que tu ne bosses pas vraiment et que c’est plutôt une excuse. N’oublie pas de montrer de temps en temps ce que tu fais pour calmer les esprits.

10/ Pour la planète, tu pleureras

Hélas, même en retournant le problème dans tous les sens, en ayant une bouteille filtrante, optant pour seulement 3 tee-shirts et 1 slip que tu retournes tous les 2 jours, tu te rends rend compte que le simple fait de voyager t’envoie directement dans la catégorie des responsables ++. Difficile d’être Digital Nomad avec un impact carbone et déchets à 0 %, mais rassure-toi, tu peux compenser autrement et si tu as compris ce que veut dire le “slow travel”, tu es sur la bonne voie. Ne culpabilise pas (trop), on est tous responsables, mais n’oublie pas d’agir !

Bon et bien voilà… si tu as senti en toi des moments de troubles en te disant : “c’est pas faux”, dis-toi que tu es bien un(e) Digital Nomad et que le monde est vaste et magnifique. Pour te rassurer, pense que tu es un joli papillon qui pollinise le monde de sa grande culture (vas-y mollo quand même hein ?). Si tu veux rester en vie (physiquement et socialement) à ton prochain retour, évite le #maviec’esttesvacances et profite de cette belle aventure !
Darwin aurait été un fabuleux Digital Nomad, mais il n’a pas eu cette chance ! ;p

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.